Archives d’Auteur: jeanpierrejeannin

Comme un agneau

Ecole dans les rues du Caire (photo jeanpierre jeannin)

J’ai décidé de « dépublier » l’article « Comme un agneau au milieu des loups ». Publié le 24 décembre à 21 heures 07, l’article dépublié a été lu par 374 personnes, le 25, et 1156 personnes le 26, soit 1530 lecteurs : Une " Buzz de Noël"!

Pardon à ceux qui l’ont lu en se promettant d’y revenir plus tard. "Dépublier" est d’ailleurs une action originale que jamais la presse n’avait encore permis. Avais-je commis des erreurs? Que Néni! Connaissant les règles, je me les étais appliquées de façon scrupuleuse, ainsi, n’avais-je cité que des propos exacts, tenus devant des témoins identifiés et reproduits entre guillemets. Les photos avaient été prises devant une large assistance et dans un lieu public. Plusieurs relectures donnaient l’assurance de ne prêter le flanc à aucune censure légale. J’avais volontairement aiguisé ma plume pour que mes coups soient justes et mérités. Malgré ces précautions, et bien que ce casting n’ait pas été prévu, il apparaît aujourd’hui que l’agneau de cette triste fable, ce soit moi…Déçu, trahi serait plus juste, par ceux que je croyais défendre. Cette histoire a pourtant été vécue, à des degrés divers, par plusieurs individus ou communautés, dont une partie de la population de notre village, mais "elle n’a pas existée". Ce fut un cauchemar, un mauvais rêve et nous sommes quelques centaines à croire que nous l’avons fait. La version à retenir désormais est la suivante: D’août 2009 à août 2010, Mirebeau n’a été le théâtre d’aucun dissentiment. Quelque soient ses origines et sa fonction, chacun y a vécu de façon pacifique, harmonieuse et unie, en aimant son prochain comme lui-même. Ceux qui disent le contraire sont des menteurs. Croix de bois, croix de fer, celui qui ment va en enfer ! (jeanpierre jeannin)

Publicités

Bonnes Années

  « Joyeuses Fêtes ! » ça n’engage pas à grand-chose : un repas bien arrosé, une soirée « best of » de la télé et les sempiternelles critiques qu’on balance ensuite, lâchement, sur le reste de la famille… Joyeuses Fêtes ! « Meilleurs vœux », c’est une autre histoire. Ça ne s’emploie qu’en janvier, les onze autres mois étant ceux où nos vœux ne se réaliseront pas ce dont on se moque complètement. C’est aussi le moment des résolutions :Il y a déjà treize ans que j’ai écrasé mon dernier mégot et je ne bois qu’avec une extrême modération. Je ne dépasse plus le 90 et je fais du sport deux fois par semaine… Quel supplice nouveau pourrais-je bien m’infliger ? Apprendre à taper avec les dix doigts, supprimer « vachement » de mes tics de langage, fermer le robinet en me lavant les dents… Me servir de ce site pour distraire sans prétention. Narrer au plus près, sans fioritures ni indiscrétions… Pouvoir dire je t’aime aux gens que j’ai perdus de vue. Puiser dans l’absurde la force du sourire*. Espérer que j’en aurai le temps car la vie est courte et  la mort dure longtemps. Il m’arrive de penser au premier type qui est mort : ça a dû lui faire tout drôle… Je me demande si on lui avait souhaité une bonne année ? Et les cairotes: quels souvenirs garderont-ils de ce qu’ils sont en train de vivre? Sera-ce une bonne année ?

Une bonne année, une seule ? Allons, montrons-nous magnanimes: les hispanophones disent bien "Buenos Dias (Bonnes Journées) quand nous ne disons qu’un seul "Bon jour !" Quant aux anglophones, ce n’est pas mieux; comme nous, ils détaillent: bonne matinée, bonne après-midi, bonne soirée, etc.  Quand on aime on ne chipote pas, n’est-ce pas! Alors: Bonnes Z’Années à tous !  Et puisqu’il y a de la résolution dans l’air, je prends solennellement, publiquement suffirait peut-être, celle de vous proposer désormais un site superbe où vous trouverez tout ce qui peut vous rendre la vie plus agréable: des lectures distrayantes sur des sujets variés, des confidences de saltimbanque ou de diplomate, des souvenirs de Mirebeau, drôles, émouvants, inattendus, des photos des quatre coins du monde, réalisées de tout mon cœur pour vous les offrir, des vidéos, rares et amusantes, des musiques que l’on entend pas dans les supermarchés ou les ascenseurs, la possibilité de vous épancher en livrant vos commentaires, partageant vos opinions, un forum pour traiter des sujets qui vous passionnent ou poser un problème que vous n’arrivez pas à résoudre seul…et beaucoup d’autres choses dont les Informations internationales en direct des médias et bien sûr les liens avec tous les réseaux sociaux que vous fréquentez. Ça s’appelle « photos magazine de jeanpierre jeannin, l’émoi des mots, l’échoppe des photos…Dites simplement : le site de Jeanpierre. (Une école dans les rues du Caire-photo jeanpierrejeannin)


Essai Jp

Des missions qui jalonnent ma carrière diplomatique, la réception du Président Chirac à Abuja, en juillet 99 est une des mieux accrochées à ma mémoire… à défaut de l’être à ma boutonnière. Durant les six mois qui précédèrent le jour « J », les Voyages Officiels de l’Élysée m’adressèrent des centaines de télégrammes, fax et coups de téléphone, élevant, chaque jour davantage, la muraille d’exigences à satisfaire pour mériter, au moins, la mention « passable ». En dessous, je me ferai enlever par un groupuscule terroriste ou simulerai un cholera cérébral…  -« Où en êtes-vous Jeannin-Latour ? Vous avez nos 60 lignes internationales sécurisées, 40 fax, 80 téléphones mobiles et les fréquences radio dont on vous a envoyé la liste? Les cents Peugeot neuves, vous les avez ? Le Bloc opératoire ? Vous avez trouvé un chirurgien et un bloc opératoire en alerte » ?…

S’ils savaient !  Lignes sécurisées, téléphones mobiles, bloc opératoire… Je n’ose répondre. Les Peugeot, oui, parce qu’elles sont montées ici, à Kaduna. Pour le reste, je pourrais peut-être leur parler des branchements sauvages, piratages de lignes, détournements de fax et valises-satellites… Quant au bloc opératoire, je leur dirais que le Sida frappe 40% des adultes mais que le Ministre de la Santé vient d’annoncer, à la télé, la découverte, au Nigeria, d’un vaccin contre cette « maladie de Blancs », ajoutant qu’un malade qui fait l’amour à une vierge est automatiquement guéri… (sic)


Miraflores – Pérou


L’émoi des mots, l’échoppe des photos

S’il était facile de remplacer un blog simpliste par par un site sophistiqué, cela se saurait. J’ai cru le savoir. J’apprends à mes dépens qu’il n’en n’est rien et je me sens confus de vous avoir entrainé dans ce chantier. Tandis que Yves, notre archiweb en chef, consacre ses rares moments de liberté et son inspiration pléthorique à peaufiner ce bébé, j’essaie, selon notre formule "dossiers+images" de vous préparer quelques bons moments. Le mauvais exemple de WikiLeaks m’incite à une certaine prudence mais, rassurez-vous, je n’irai pas jusqu’à une prudence certaine. Vous aurez donc de vraies excuses pour goûter à l’émoi des mots et vous perdre dans l’échoppe des photos.(Iles flottantes des Uros sur le lac Titicaca)  


saint ss


Plein de bonnes années à tous