Dépublication

Je décide de « dépublier » l’article « Comme un agneau au milieu des loups » ; non que l’on m’y contraigne ou qu’il contienne des erreurs, mais déçu par le manque de courage que cette publication révèle. Connaissant les règles je me les suis appliquées de façon scrupuleuse, ainsi, je ne citais que des propos exacts, tenus devant témoins et reproduits entre guillemets. Les photos avaient été prises devant une large assistance et dans un lieu public. Plusieurs relectures m’avaient donné l’assurance de ne prêter le flanc à aucune censure légale. J’avais volontairement aiguisé ma plume pour que mes coups soient justes et mérités. Tous comptes faits, et bien que ce casting n’ait pas été prévu, il apparaît que l’agneau de cette triste fable, ce soit moi.

Publié le 24 décembre à 21 heures 07, l’article dépublié a été lu par 374 personnes, le 25, et 1156 personnes le 26, soit 1530 lecteurs. Quant au contenu, il a été vécu, à des degrés divers par plusieurs individus ou communautés, dont une partie de la population de notre village. Devant l’incroyable déni des acteurs, la version à retenir désormais est la suivante: D’août 2009 à août 2010, Mirebeau n’a été le théâtre d’aucun dissentiment. Quelque soient ses origines et sa fonction, chacun y a vécu de façon pacifique harmonieuse et unie, en aimant son prochain comme lui-même. Ceux qui disent le contraire sont des menteurs.

Croix de bois, croix de fer, celui qui ment va en enfer !

(jeanpierre jeannin)


Les commentaires sont désactivés.

%d blogueurs aiment cette page :