Ici Mirebeau: Silence! On communique.

IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

Deux ans de gestation, c’est (au moins) ce qu’il aura fallu à l’équipe communale de communication pour accoucher d’un site Internet. Le mot du Maire précise (si l’on peut dire) "au cours du premier trimestre 2010", incessamment sous peu comme pléonasme le langage populaire. Voilà au moins un bébé qui ne risque pas d’être prématuré. Un peu attardé peut-être… mais là, je fais du mauvais esprit. Ce qui est sûr, c’est que les Mirebalais n’auront pas été importunés par ce projet sur lequel ils n’ont jamais été consultés, pas plus que sur le logo carcassonnais du village… Sinon, ça servirait à quoi que la Commission Communication, elle se décarcasse ?  Lire la suite de Ici Mirebeau:Silence! On communique ! (publié le 15 février 2010) et Du 25 avril 2008 au 16 février 2010: vingt-deux mois de Communication. (15 février 2010) (jpj)  (jeanpierrejeannin@msn.comIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII                                                                      


2 responses to “Ici Mirebeau: Silence! On communique.

  • La Nerra

    Vous vous dites « sport »? Je vous trouve jaloux, voire aigri. Au cas où vous n’auriez pas encore compris : la réalisation de ce site ne vous concerne plus. Vous avez peut-être appris beaucoup de choses mais certainement pas la modestie, ni le sens des priorités. Qui, à part vous, réclame l’ouverture d’un site ? A qui cela manque-t-il ? Je n’ai jamais rencontré un Mirebalais qui se plaigne de l’absence d’un site Internet. Tout le monde sait qu’il y avait, et qu’il y a encore, beaucoup de choses plus urgentes à réaliser qu’un site indiquant les jours de marché et les heures de ramassage des poubelles, comme on le voit sur les sites de communes comparables. Quant à la Communication qui vous est si chère, sachez que l’Echo Mirebalais, qui touche tous les foyers, ne reçoit que des compliments. « Sport » moi aussi, et sans rancune, je reconnais que votre blog séduit un large éventail de la population et qu’il rayonne bien au-delà de notre commune. Je vous en félicite. Si nous en restions là !… Ne détectant, a priori, aucune faute d’orthographe dans ce billet, j’espère échapper à votre censure.

  • Miss Alienor

    Avant l’invention de l’automobile personne non plus ne se plaignait qu’elle n’existe pas. Un site communal est un Service offert aux citoyens par l’administration locale. C’est la possibilité de liens directs entre les administrés et les services de la mairie. Cela suppose des élus communicants volontaires, organisés dans ce but et compétents. Sitôt élu, Sarkozy s’est empressé de s’associer les meilleurs opposants pour renforcer son camp tout en affaiblissant l’opposition. Il continue à le faire avec succès, que l’on soit pour ou contre lui. A Mirebeau, une stratégie identique permettrait aux meilleurs des opposants de participer à la conduite de notre cité. On pourrait aussi y associer des consultants bénévoles, spécialistes reconnus en tel ou tel domaine. L’activité remarquable de la vie associative mirebalaise est un exemple éloquent de nos ressources humaines. Malheureusement, nos élus appartiennent à la race de ceux qui refusent de partager, surtout « le savoir », convaincus à tort que cela affaiblirait leur pouvoir dérisoire. Leur attitude, qu’un ethnologue qualifierait de « primaire » est d’imposer, et non proposer. La seule idée d’Internet les effraie comme elle effraie le gouvernement chinois… Jean-Pierre a raison de trouver suspect les 22 mois de retard à lancer un site au service des Mirebalais. Suspect et ridicule de la part de « conseillers » soi-disant compétents en communication. Qu’on nous dise combien coûte cette comédie. Combien a-t-on payé au webmaster licencié et combien à ceux qui depuis deux ans sont censés réaliser un travail que n’importe quelle entreprise spécialisée livre en 2 semaines, sur des modèles tout faits, spécialement réalisés pour les mairies ? A croire que Mirebeau passe son temps à chercher un modèle de site qui retienne l’info au lieu de la distribuer : Comment créer un site qui ne publie aucun compte, aucune délibération, aucun projet, qui n’expose aucune idée venant de l’opposition et n’explique jamais pourquoi elle a été rejetée ? Comment faire croire que la commune est gérée démocratiquement au plus grand bénéfice de chacun de ses administrés, alors qu’elle est la proie d’une poignée de velléitaires ? Ce doit être ce modèle de site qu’évoquait La Nerra avec les jours de Marché et ramassage des poubelles… Heureusement, dans le pays de Voltaire et Rousseau, Le Canard Enchaîné, Libération, Canal Plus et les Guignols, il nous restera aussi, j’espère « le blog de Jean-Pierre ».

%d blogueurs aiment cette page :