Ici Mirebeau: Silence! On communique.

ARTICLE publié le 15 février 2010

Ici Mirebeau: Silence! On communique…

A la différence des hommes politiques -y compris les femmes- qui disent mais ne font pas ce qu’ils ont dit, ou bien font ce qu’ils n’ont pas dit tout en affirmant qu’on a trahi ce qu’ils avaient dit, le blog laisse des traces écrites et datées de ce qu’il publie. Cela s’appelle  le courage de ses opinions. Ainsi, dans l’article qui suit celui-ci, publié le 25 avril 2008, je m’étonnais que la nouvelle municipalité dédaigne le travail effectué par l’équipe sortante pour doter la commune d’un site Internet. Je concluais cependant que l’essentiel était de mettre à la disposition des Mirebalais un site communal et je souhaitas bonne chance à la nouvelle équipe. Me montrer "sport" à ce point avait d’autant plus de mérite que j’étais moi-même membre bénévole de la commission spéciale chargée de cette passionnante mission. Vingt-deux mois se sont écoulés sans que l’on aperçoive ne serait-ce que la queue d’un site communal ni que l’on soit informés de l’accouchement de ce monument par la nouvelle "commission communication"…  Vingt-deux mois jusqu’à aujourd’hui, car le dernier bulletin municipal fait annoncer par le Maire "la mise en ligne du site Internet au cours du premier trimestre 2010".

Je m’en voudrais d’étaler ici les fonctions de communication que j’ai assumées: pour Renault, alors premier constructeur automobile de France; pour deux Présidents de la République, une demi-douzaine de gouvernements, des dizaines de ministres… Les crises internationales résolues, à Bruxelles, en Afrique, en Amérique latine; lettres de compliments et hautes décorations à l’appui… Si j’évoque (modestement) ces expériences, c’est pour souligner ce que j’en ai retenu: Savoir gouverner, c’est savoir s’entourer de gens compétents pour réaliser les objectifs que l’on s’est fixés. Ce n’est pas tout faire soi-même mais savoir déléguer. Ce n’est pas rejeter les autres mais ,au contraire retenir leur qualités et les mettre au service de la communauté . Lorsque Chirac a succédé à Mitterrand, non seulement il ne m’a pas remplacé mais il m’a donné davantage de responsabilités, comme l’aurait fait Mitterrand s’il était resté. Des gouvernants qui ne savent pas partager le pouvoir, qui s’occupent de tout, convaincus qu’ils savent tout faire mieux que les autres, cela existe encore, de moins en moins certes, tellement moins que j’ai oublié jusqu’au nom qu’on leur donne…. Comment dit-on déjà?… 

Une fois de plus, je souhaite sincèrement bonne chance au bébé-site Internet qui va naître. Une chose est sûre: il ne risque pas d’être prématuré. Quant aux idées que les uns ou les autres pourraient proposer pour le rendre plus attractif, vous n’y pensez pas… Silence! Mirebeau communique. (jpj) (jeanpierrejeannin@msn.com) Retour au début de l’article en page d’accueil. SUIVI des COMMENTAIRES ajoutés par les lecteurs.  

 

ARTICLE publié le 25 avril 2008

Mirebeau, des blogs à pleins tubes 

Libérée aujourd’hui des interdits de la campagne électorale, la mairie va bientôt ouvrir son site officiel d’informations, comme toute mairie qui se respecte, avec un bémol cependant : le travail déjà, effectué à la demande de l’ancienne municipalité et mis au frigo le temps de la campagne municipale, ne serait pas forcément utilisé par les nouveaux élus. Ceux-ci, dit-on, envisageraient de rompre le contrat du webmaster engagé par leurs prédécesseurs et d’en payer le dédit. Il était pourtant prévu avec Marie-France Charrais-Veillon, alors tête de liste, qu’en cas de défaite de l’équipe sortante, la mairie transmettrait naturellement le dossier, et éventuellement ses auteurs, aux nouveaux élus. Marie-France n’est plus là et les nouveaux membres de la commission communication n’ont, semble-t-il, aucune confiance dans ce qui a touché, de près ou de loin, à leurs concurrents.

Passées donc en pertes et profits, les heures de réflexion consacrées à ce projet par cinq personnes -dont quatre apolitiques- professionnellement compétentes, tant pour réaliser le site que pour entretenir son fonctionnement… L’essentiel étant que Mirebeau ait, enfin, un site Internet, souhaitons bonne chance à celui de la nouvelle municipalité,  si, comme on le promet, il voit bientôt le jour…  

En même temps, et pour être précis, avec un avantage chronologique certain, l’opposition se préparerait à ouvrir aussi son site de services aux Mirebalais, comme elle aurait voulu le faire si elle avait été élue. Il s’agira, a priori, d’un instrument, forcément salutaire, d’informations, d’observation, de contrôle, et d’expression démocratique qui, souhaitons-le, évitera la critique systématique de l’équipe au pouvoir. < http://www.mirebeau-poitou.com/>

Le Blog, ce blog, dans ce contexte, se verra enfin libéré des obligations dont il a hérité pendant la campagne municipale. Il conservera sa libre expression, son impertinence, son caractère artistique et culturel, et pour tout dire sa raison d’être.

Reste que, malgré les nouveaux produits proposés à des prix inimaginables il y a à peine un an (on trouve aujourd’hui des ordinateurs à 300 €), nombre de hameaux du Mirebalais n’ont pas encore l’Adsl et ne peuvent donc pas avoir accès à l’Internet. Que fait la Communanuté de Communes ? (jpj) jeanpierrejeannin@msn.com Retour au début de l’article.


Les commentaires sont désactivés.

%d blogueurs aiment cette page :