Indiscrétion (troisième) ou: Le plus beau poisson de Saint-Jean-de-Luz

Le plus beau poisson de Saint-Jean de Luz

J’étais à l’époque, première moitié des années 80, directeur d’une radio libre à Saint-Jean-de-Luz. Désirant -comme aujourd’hui- sacrifier à la tradition des canulars du 1er avril, je convaincs le premier adjoint au maire, M. Charlier, d’être mon complice. A 9h, il participe donc en direct à  »l’Invité du jour", consacrée ce jour-là à l’embellissement de la cité. – « Je comprends que vous soyez fier des améliorations que vous avez apportées à notre ville, mais ne pensez-vous pas que l’on pourrait encore faire plus et mieux ? » –« Bien sûr, me répond-il, on peut toujours faire mieux et j’ai justement une suggestion à faire à nos concitoyens pour donner à notre centre ville un aspect plus coquet durant ces vacances de Pâques…. Je dois souligner d’ailleurs que l’idée que je vais exposer vient de cette radio qui ne se contente donc pas d’égayer notre environnement sonore mais concoure aussi à l’enjolivement de notre espace de vie. Je partirai d’un constat simple: nous avons beau entretenir au mieux le mobilier urbain, il demeure un élément fâcheux, triste, pour ne pas dire laid et même dangereux : les parcmètres ! A longueur de trottoirs, les piétons se heurtent à ces choses inesthétiques et grises, que malheureusement nous ne pouvons pourtant pas supprimer. Alors, ce matin, sur les ondes de Radio Viva, je lance aux Luziens un appel solennel. Que chacun, aidé de ses voisins, peignent selon son imagination, le parcmètre qui se trouve devant chez lui. Qu’il en fasse un élément de décor, un objet d’art, une fleur de trottoir. Ainsi, notre ville sera plus accueillante et les personnes âgées ne se heurteront plus par mégarde à ces ferrailles grises et poussiéreuses qui encombrent nos rues… Surtout, n’oubliez pas de laisser transparente la vitre du compteur, sinon nous serions obligés de vous éliminer…  En effet, j’ai oublié de vous préciser qu’un concours récompensera le plus beau « parcmètre fleuri » par un stationnement gratuit de six mois, tandis que le cinquantième emportera un ticket de parking de 24 heures. Saint-Jean-de-Luz ajoutera ainsi un nouveau fleuron à ses attraits déjà nombreux : « La ville aux parcmètres fleuris ».- Merci M. Charlier et rendez-vous demain, 2 avril, ici même, pour faire un premier point sur cette originale opération.

Dés l’après –midi, à la demande de la mairie, nous dûmes multiplier les messages pour dire aux auditeurs qu’il s’agissait d’un poisson d’avril et les équipes municipales passèrent trois jours à nettoyer les parcmètres multicolores et fluorescents. Beaucoup regrettèrent que cette initiative ne soit qu’un canular éphémère. (jpj)

                


One response to “Indiscrétion (troisième) ou: Le plus beau poisson de Saint-Jean-de-Luz

  • Caiçara

    Canular ou pas, l\’idée est excéllente, je me souviens d\’avoir vu  des boites à lèttres ainsi peintes. C\’est bien plus agréable à regarder. La côte Basque est magnifique. J\’y suis allée en 2004 et sans doute j\’y retournerai en 2009. Trés bonne journée. Bjs de Caiçara

%d blogueurs aiment cette page :