LE TEMPS DE L’AVENT ou JOYEUX NOËL à TOUS !

En aurai-je le temps ? Chacun de nous  se pose évidemment la question. Il y a tant de choses à faire, de pays à découvrir, de gens à connaître, de joies à partager, d’amour à donner, de souvenirs, d’espoirs, de regrets à ravaler… En aurai-je le temps ? Qu’on veuille bien me pardonner cette tristesse saisonnière, peu conforme, je l’avoue, à l’effervescence qui précède Noël.       

 

Je n’aime décidément pas cette période de fêtes sur commandes. Les Noëls de mon enfance sont trop beaux pour les comparer à ceux d’aujourd’hui. Mirebeau tout blanc et la messe de minuit, vraiment à minuit. Mon père passe la veillée à préparer la bûche, commençant par caller au millimètre les pieds de la cuisinière et finissant par dessiner l’écorce en chocolat, avec un nœud  comme sur une vraie branche. A l’église bondée jusques dans les travées, résonne Minuit Chrétiens et la voix basse de Jean Besson. De retour à la maison, on découvre enfin la crèche, le sapin, les cadeaux … Le Père Noël est passé ! Plus tard vinrent les Noëls de mes filles, à Mirebeau le plus souvent,  au cœur de la famille protectrice et, avec le temps, le souvenir déjà, de ceux qui sont partis…

 

Comme l’année dernière et les années d’avant, j’ai fait la crèche, celle-la même qui émerveillait mes premiers noëls, avec les mêmes sujets et le même papier. Avec les rois mages, pas encore arrivés mais qu’on aperçoit derrière le rocher… Comment se peut-il qu’aucun visiteur ami ne fasse la moindre remarque, le plus petit compliment, que personne ne s’extasie, ne serait-ce que par politesse? Seraient-ils gênés que nous entretenions cette croyance ? On dirait qu’ils ne veulent pas voir. Auraient-ils oublié ce qu’est Noël ? L’ont-ils seulement su ? Dieu m’est témoin qu’en cette matière je ne suis ni chauvin, ni sectaire, ni sûr de rien. Je crois en tous les dieux, les pères tout puissants, en toutes les religions et j’aime tous les hommes … Pas toujours, mais j’essaie. Et je m’interroge : comment peut-on ne croire à rien ? Vivre sans valeurs, sans culture, sans enfance, sans souvenirs ? Noël n’est-il plus qu’une grosse bouffe indécente, une débauche forcée de cadeaux ridicules ?

 

Durant les années que j’y ai vécues, Noël au Pérou offrait une autre image. Le Père Noël en houppelande rouge bordée d’hermine avec sa longue barbe et son traîneau de rennes… en plein été, au plus chaud moment de l’année, avec des gros flocons d’ouate blanche pour faire briller les yeux des enfants qui n’ont jamais vu de neige… Avec des feux d’artifice au bord des piscines et les bains de minuit, tandis que les pétards éclatent dans le ciel de Lima … A l’époque, fin des années 80, sous la terreur du Sentier Lumineux, on aurait pourtant pu confondre l’explosion d’un pétard avec celle d’une « coche bomba » meurtrière, mais c’était Noël, la fête de la foi, de l’espérance en un monde plus juste, plus humain, où pauvres et riches partagent les mêmes « panetones » au beurre et les mêmes joies.

Joyeux Noël à tous!                  <contact: jpjeannin@9online.fr>


One response to “LE TEMPS DE L’AVENT ou JOYEUX NOËL à TOUS !

  • Patrice

    Je partage tout à fait votre vue de l\’événement  et pour Nous Noël est certainement la plus belle fête de l\’année , Pendant 35 ans , en Normandie, dans l\’institution o nous accompagnons nos résidents, nous préparions Noel avec beaucoup d\’intensité et surtout de joie … je vous invite à découvrir celà sur notre blog : "Le Mirebalais Indépendant" catégorie : "les cahiers du Martiniste"  – "les Jeux de Noël" .. c\’était une splendeur que j\’aimerai bien faire se réaliser , ici à Mirebeau dans la pure tradition de ces "Jeux"… J\’espère vous rencontrer prochainement , je pense que nos échanges devraient être fructueux …Bien chaleureusement Votre voisin mirebalais  Patrice Lucquiaud

%d blogueurs aiment cette page :